Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 15:42

 

http://img0.mxstatic.com/rage/le-cas-de-rage-canine-confirme-en-vendee_32098_w185.jpg

Le chien avait été importé du Maroc. 24 personnes sont prises en charge par le centre de traitement antirabique.

L'Institut Pasteur a confirmé la suspicion de rage sur un chiot recueilli au Maroc et ramené en Vendée le 1er août dernier.  
« Ce cas rappelle le risque constitué par l'introduction d'animaux d'origine inconnue en provenance de pays exposés à des maladies transmissibles à l'homme », met en garde la préfecture de Vendée.

Âgé de près de trois mois, le chiot avait inquiété ses nouveaux propriétaires après un brutal changement de comportement. Isolé et placé sous surveillance vétérinaire, il est décédé dans la nuit du 7 août.

 

Sans attendre les résultats des prélèvements effectués sur l'animal, l'Agence régionale de santé des Pays de la Loire a enquêté et identifié 24 personnes ayant été en contact avec ce chien.


« Elles sont prises en charge par le centre de traitement antirabique, indique la préfecture. Une vaccination a été ou sera réalisée. »

 

Si le virus se transmet principalement à l'homme par morsure, la salive peut, au contact d'une plaie, provoquer une contamination.


Par ailleurs, la direction départementale de la protection des populations a repéré quatre animaux ayant côtoyé le chiot malade.

 

Déjà vacciné, un chien va subir un rappel de sa vaccination avant d'être placé sous surveillance vétérinaire pendant 6 mois.

 

Ce n'est pas le cas d'une chatte et de deux chatons, qui seront euthanasiés.  

 

« Il s'agit de garantir la sécurité des personnes et d'éteindre tout risque de diffusion de ce cas de rage », précise la préfecture.


Les services de l'État insistent sur « la nécessité de se renseigner sur les réglementations sanitaires et de les respecter » pour tous les animaux recueillis à l'étranger.

 

En effet, le dernier cas de rage autochtone remonte à 1998. Depuis, la France est considérée comme « pays indemne ».

 

Entre 2006 et 2007, sur une population de huit millions de chiens, 10 825 avaient fait l'objet d'une surveillance sanitaire.


 

Jean-Marcel BOUDARD.
http://medias.francetv.fr/cpbibl/url_images/2011/08/11/image_69986086.jpg
Le virus de la rage (illustration)

Partager cet article

Repost 0

commentaires