Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 13:45

 

La semaine dernière, la France a connu l’un de ses premiers épisodes neigeux. Il est donc opportun d’être au fait de la législation.


« Le code de l’environnement interdit par principe la chasse en temps de neige, et ce dans un souci de protection du gibier rendu vulnérable par une plus grande facilité de capture. Il permet toutefois au préfet d’autoriser la chasse en temps de neige dans un certain nombre de cas.

 

En France, la chasse en temps de neige est donc réglementée par l’article R. 424-2 du code de l’environnement et pour l’Alsace-Moselle par l’article R. 429-5 du même code.

 

Il convient de bien dissocier ces prérogatives de celles relatives à la suspension en cas de période de grand froid suspendant la chasse de tout ou partie des espèces d’oiseaux chassables qui ne coïncide pas nécessairement avec l’enneigement ».


Selon la jurisprudence (certains départements), nous pouvons retenir qu’il y a temps de neige quand, dans le département concerné, sur le territoire de chasse (périmètre de chasse), les terres sont dans leur ensemble recouvertes de neige, c’est à dire, de manière continue, presque complètement, et pas seulement par endroits : de telle manière que, sur la neige, il soit possible de suivre un gibier à la trace.

 

Toujours selon la jurisprudence classique en la matière, le temps de neige est donc celui où, dans une localité donnée, la terre est entièrement ou presque entièrement couverte de neige dans laquelle les traces des animaux sont bien visibles.

 

Il peut se faire que tel point du territoire d’une commune, une colline isolée par exemple, soit couverte de neige, tandis que la majeure partie de la campagne reste à découvert ; cet état ne constitue pas le temps de neige.

 

A l’inverse, aucun doute ne serait possible si, la neige couvrant entièrement le sol, certains points seulement du territoire s’en trouvaient libres, à raison de leur nature ou de leur situation, par exemple, par suite de l’humidité du sol ou du voisinage d’un cours d’eau.


Le préfet peut dans l’arrêté annuel d’ouverture et de clôture de la chasse autoriser la chasse au gibier d’eau par temps de neige : en zone de chasse maritime et sur les fleuves, rivières, canaux, réservoirs, lacs, étangs et dans les marais non asséchés, le tir au-dessus de la nappe d’eau étant seul autorisé.

 

De même, la chasse des espèces soumises à plan de chasse ainsi que celle du sanglier, du lapin, du renard et du pigeon ramier peut être autorisée selon les modalités fixées par le préfet.


 Dans le cadre des mesures liées à la protection du gibier, la chasse en temps de neige est interdite pour tous les modes de chasse.

 

Cependant, le préfet peut également autoriser la chasse à courre et la vènerie sous terre en temps de neige quelle que soit l’espèce concernée.

 

A défaut, la chasse à courre et la vènerie sous terre peuvent se poursuivre par temps de neige dès lors que la mise à la voie a eu lieu antérieurement au temps de neige.

 

Si vous êtes en infraction :

La pratique non autorisée par l’arrêté annuel de chasser en temps de neige est punie de l’amende prévue pour une contravention de 4ème classe (soit 750 € maxi) (art. R. 428-6 3° C. Env.) relevable également par la voie de l’amende forfaitaire (soit 135 €).


Source et renseignements : ONCFS !

Paru le 24/11/2013

http://www.noschasses.fr/content/legislation-la-chasse-en-temps-de-neige


Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 15:41

 

 

 

Le DRAG HUNTING : l'alternative à la chasse à courre.

Il existe une alternative à la chasse à courre qui s'est développée en Angleterre et en écosse, où cette pratique est interdite :

c'est le DRAG, une chasse fictive où l'animal ...est remplacé par un leurre.

La meute de chiens suit une trace olfactive jusqu'à débusquer le leurre.
Les cavaliers imaginent un parcours semé d'obstacles. ils gardent ainsi la complicité avec leurs chiens, leurs coutumes, mais sans faire le moindre mal.

Le public peut assister au spectacle.

Paru
Mardi 1 octobre 2013

http://www.protegeonslesprotegeonsnous.com/article-france-l-alternative-a-la-chasse-a-courre-120349611.html

 


Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 15:19

On surnomme cette activité ‘sportive’ la «chasse en conserve» : en Afrique du Sud, des lions sont élevés en captivité pour servir de proies faciles, lâchées dans un enclos, à de riches chasseurs motivés par le seul goût de tuer à coup sûr.

 

Le journaliste Patrick Barkham a visité une ferme du Free State où s’entassent des dizaines de fauves dont le destin est déjà scellé.

 

Cette industrie touristique est si lucrative que l’on recense aujourd’hui en Afrique du Sud plus de lions en captivité qu’en liberté.

 

Attention, le reportage vidéo mis en ligne par le Guardian comporte des images assez difficiles à supporter.

 

 

Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 15:50

La Zambie a annoncé jeudi l'interdiction de la chasse au lion et au léopard pour protéger des espèces en diminution sur son territoire.


"Nous n'avons pas assez de félins pour la chasse, surtout si nous devons préserver nos ressources nationales", a dit à l'AFP la ministre du Tourisme Sylvia Masebo.


Elle n'a pas donné de chiffres précis mais a cité les lions et léopards comme devant être protégés.


"Bien que les safaris et la faune rapportent de l'argent au pays, il fallait aussi mettre ces avantages en contreblance avec la rapide diminution de certaines espèces", a-t-elle dit.


Selon les estimations, la population de lions en Zambie, pays d'Afrique australe, est située entre 2.500 et 4.650.


Publié le 10 janvier 2013

http://www.france24.com/fr/20130110-zambie-interdit-chasse-lion-leopard

 

Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 15:11

 

Fin décembre 2012, une nouvelle législation a autorisé la chasse dans les 78 parcs nationaux de l’Etat australien de Nouvelle-Galles du Sud à partir de mars 2013.

La décision inquiète écologistes et promeneurs.


 

Risquer sa vie en se promenant

Un rapport du Bureau de l’environnement et du patrimoine de Nouvelle-Galles du Sud obtenu par l’opposition révèle que le risque de balle perdue existe.

 

En 2010, en Nouvelle-Zélande où la chasse est autorisée dans les parcs nationaux, une institutrice a ainsi été tuée, prise pour un chevreuil.


En outre, le rapport dévoile un risque de pollution environnementale causé par la décomposition des carcasses d’animaux abattus.


« Aujourd’hui est un jour sombre pour nos parcs nationaux et pour les familles, campeurs et randonneurs nombreux dans tout l’Etat qui cherchent un peu de paix et de tranquillité pendant la période de vacances. » a commenté le leader de l’opposition John Robertson à l’annonce de la décision.


Pour Keith Muir, directeur de la Fondation Colong Wilderness pour la protection des parcs nationaux, la décision risque de faire fuir les randonneurs. « C’est très triste car nous sommes supposés encourager les gens à sortir et à faire de l’exercice, et faire venir les visiteurs dans nos parcs nationaux », déplore-t-il.


Une dangereuse décision politique

Selon Justin McKee, directeur de campagne de l’association des parcs nationaux de Nouvelle-Galles du Sud, « la question suscite de profondes émotions chez de nombreuses personnes ; maintenant lorsque l’on mentionne des armes à feu, les gens répondent simplement non. »

 

L’association s’apprête à distribuer des prospectus dans les parcs nationaux afin d’encourager le public à manifester son désaccord avec la décision du gouvernement de l’Etat.


« Ce que O’Farrell [Premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud] doit savoir, c’est que politiquement et humainement, c’est une question importante, et une question qui va lui nuire aux élections de 2015. », ajoute McKee.


La décision du Premier ministre serait le résultat d’un accord politique avec le parti pro-chasse Shooters and Fishers Party.


La chasse est déjà autorisée dans les parcs nationaux d’autres Etats australiens.


Publié le 08.01.2013

http://www.greenetvert.fr/2013/01/08/la-chasse-bientot-autorisee-dans-les-parcs-nationaux-de-nouvelle-galles-du-sud/70697

Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 14:32

 

25 braconniers arrêtés en Gaspésie
Crédit photo : archives Agence QMI
Les espèces touchées par ces actes de braconnage sont principalement l'orignal, l'ours noir et l'omble de fontaine.

Un groupe de 25 braconniers qui opéraient dans les secteurs de Mont-Louis, Gros-Morne, Murdochville ainsi que sur la réserve faunique des Chic-Chocs, en Gaspésie, devront maintenant répondre de leurs actes devant la justice.

 

Au total, 219 chefs d'accusation ont été comptabilisés, 25 personnes ont été interrogées et 12 perquisitions ont été effectuées, ce qui a mené à la saisie d'un véhicule, de neuf armes à feu, de deux arbalètes et de 500 kilogrammes de viande d'orignal.


S'ils sont reconnus coupables, les individus impliqués sont passibles d'amendes pouvant totaliser 240 000$.


Par ailleurs, c'est grâce à des dénonciations de citoyens et trois années d'enquête que les agents de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine ont pu réunir suffisamment de preuves pour mettre fin aux activités illégales des individus fautifs.


L'opération de démantèlement a nécessité la mobilisation de 65 agents en provenance de plusieurs régions du Québec.


Les espèces touchées par ces actes de braconnage sont principalement l'orignal, l'ours noir et l'omble de fontaine.

 

Les individus appréhendés chassaient et pêchaient en dehors des périodes permises, pratiquaient la chasse de nuit, utilisaient des engins interdits, dépassaient les quotas permis et s'adonnaient également à la vente.

publication 19 décembre 2012

Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 14:17

 

Véritable paradis pour les chasseurs de gros mammifères, le Botswana a annoncé l’interdiction prochaine des safaris, véritables tueries de luxe. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui lutte contre cette « chasse en boîte » depuis des années, se réjouit de cette décision.


Le Botswana met fin aux aux chasses en boîteA compter de 2014, la chasse commerciale aux animaux sauvages sera interdite au Botswana.

 

Cette nouvelle fait écho au scandale qui a mis en cause Juan Carlos en avril 2012 : le roi d’Espagne s’était fracturé la hanche au cours d’une partie de chasse à l’éléphant dans le pays.

 

Révélé au public, cet incident avait souligné le goût du monarque pour cette activité et choqué les Ibériques, le roi étant, par ailleurs, président d'honneur d’une célèbre association de protection de la nature.

 

« La majorité des chasseurs viennent des Etats-Unis, le reste d'Europe principalement, même si certains africains blancs participent également à cette pratique barbare », précise Renaud Fulconis, directeur d’Awely*.


Tirs à bout portant

La chasse dite « sportive » des grands mammifères est un « loisir » pratiqué dans les pays africains dotés d’une faune riche et variée, par des milliardaires en mal de trophées.

 

Les prix proposés par les tour-opérateurs sont exorbitants.

 

Ainsi, l’Afrique du Sud et l’Ouganda autorisent la chasse de l'éléphant, du rhinocéros, du lion, du léopard et du buffle.

 

Dans le cas des lions, cette pratique, appelée « chasse en boîte », use de méthodes particulièrement cruelles : les fauves sont en réalité captifs dès leur plus jeune âge, et donc particulièrement dociles.

 

Rien de plus aisé que de les tuer d’un coup de fusil - parfois à bout portant - alors qu’ils ne montrent aucune méfiance envers l’homme. « Les animaux ne sont pas prélevés dans la nature.Il existe de véritables élevages dont l'objectif est uniquement de fournir des proies aux chasseurs » explique Renaud Fulconis.

 

Or cela a des conséquences sur la conservation des animaux vivant à l’état sauvage : « Même si cela est difficile à estimer, il est incontestable que pour des espèces aussi emblématiques que le lion, dont les effectifs chutent dangereusement, l’impact n’est pas neutre » note Renaud Fulconis.


Lobbies puissants

Au Botswana, la chasse ne sera donc plus autorisée sur le domaine public, à compter du 1er janvier 2014, « sauf circonstances particulières », comme l’a déclaré le président Ian Khama sans davantage de précision.

 

Le gouvernement est persuadé que cette interdiction facilitera la croissance durable du secteur touristique, et que les zones de chasse seront peu à peu transformées en « zones photographiques ». Mais les pro-chasse n’ont pas dit leur dernier mot.

 

« C’est une ressource importante pour les organisateurs qui sont souvent des personnes privées. Et les lobbies sont également importants et puissants en Afrique ; le lien avec la conservation des espèces est paradoxalement souvent étroit, comme en Afrique du Sud. Ceux qui sont censés faire appliquer les lois internationales de protection des animaux menacés sont parfois impliqués, voire même les initiateurs de ce type d'activité, comme ils peuvent l'être dans le trafic ou les réseaux de viande de brousse » dénonce Renaud Fulconis.

 

Le combat est donc loin d’être gagné. Selon l’OIE***, la chasse dite « sportive » est pratiquée dans la moitié des pays d’Afrique.

 

C’est précisément en Afrique du Sud que les caméras de 30 Millions d’Amis avaient pu filmer, en mai 2011, une « ferme » dans laquelle 160 fauves étaient élevés afin de devenir des proies.

 

Une pratique malheureusement toujours légale dans ce pays.


*Awely « des animaux et des hommes »

**L’éléphant d’Afrique est classé en Annexe I de la CITES - Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction - depuis 1989

***World Organisation for Animal Health

Photo : © WildPix - Fotolia.com

Article publié le : 19-12-12

Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 15:40

A partir du 1er janvier 2013, chasser l’ours à l’aide de chiens sera interdit en Californie.

 

Jusqu’à présent, la moitié des ours chassés en Californie, le sont de cette manière, c'est à dire en utilisant des meutes de chiens spécialement dressés.

 

Mais, jugée cruelle, cette méthode de chasse a été rejetée dans un sondage d’opinion par 83 % des répondants.

 

Ainsi, « une puissante coalition entre les défenseurs des animaux et les démocrates conduits par le sénateur Ted Lieu ont déclaré cette pratique archaïque et cruelle. Le mois dernier, le gouverneur Jerry Brown a signé une loi interdisant de chasser les ours et les lynx roux à l’aide de meutes de chiens. L’interdiction autorisera les chasseurs à tuer le même nombre d’ours, mais sans l’aide d'une meute de chiens », rapporte le Guardian.

 

Près de 1700 ours peuvent être chassés en Californie, la population sauvage du plantigrade est estimée entre 23 000 et 39 000 individus.


03/12/2012

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Fin-de-partie-pour-la-chasse-aux-ours-en-Californie/%28theme%29/41805

 


 

 

Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 15:40

 

Qui veut la tête des rhinocéros ?

© MAXPPP

 

Un trafiquant thaïlandais de corne de rhinocéros a écopé de 40 ans de prison.


Un trafiquant thaïlandais de corne de rhinocéros, qui était à la tête d'un réseau d'exportation frauduleuse de cornes issues de la chasse légale, a été condamné vendredi à 40 ans de prison par un tribunal sud-africain, a rapporté l'agence radio EWN.

 

Chumlong Lemtongthai, 44 ans, avait plaidé coupable des faits qui lui étaient reprochés. Il revendait la corne sur le marché noir de la médecine traditionnelle asiatique.


Au cours du procès tenu devant un tribunal régional de Johannesburg, l'accusé, arrêté en juillet 2011, avait reconnu avoir obtenu frauduleusement des permis de chasse, et avoir ensuite organisé l'exportation de 26 cornes.

 

Il rémunérait des complices et des prostituées qui se faisaient passer pour des chasseurs, afin obtenir le droit d'exporter la précieuse corne en tant que "trophée".

La chasse autorisée mais très encadrée

Une corne de rhinocéros blanc volée à Paris

© MAX PPP

 

La chasse au rhinocéros est autorisée en Afrique du Sud, mais la délivrance des permis se fait au compte-gouttes et seuls les chasseurs affiliés à une associations dûment enregistrée peuvent en bénéficier.

 

Ils doivent être accompagnés d'un garde-chasse pendant la chasse.

 

L'exportation des trophées est limitée et contrôlée.


La condamnation, extrêmement lourde, reflète l'inquiétude de l'Afrique du Sud face à l'explosion du trafic de cornes de rhinocéros.

 

Dans les parcs fréquentés par les touristes, le braconnage est devenu une activité très lucrative, et 488 rhinos au moins ont déjà été tués entre janvier et octobre 2012, dont plus de 300 dans le célèbre parc Kruger à la frontière du Mozambique.


"Envoyer un message très fort"

"Nous sommes très heureux de ce verdict, et nous pensons qu'il va envoyer un message très fort: nous, Sud-Africains, nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour préserver notre patrimoine", a déclaré la porte-parole du parquet général Phindi Louw.


Les cornes sont de plus en plus recherchées par la médecine traditionnelle asiatique, qui leur prête toutes sortes de vertus curatives.

 

La corne de rhinocéros est composée exclusivement de kératine, la même matière que les ongles humains, et ne possède aucune vertu reconnue par la science.

 

Par Gabriel Vedrenne avec AFP

Publié le 9 novembre 2012

http://www.europe1.fr/Faits-divers/Espece-protegee-l-Afrique-du-Sud-tape-fort-1305629/

 


Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 14:23

Le dimanche en France pourrait-il être interdit de chasse, comme c'est le cas en Suisse, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas ?

 

A quelques jours de l'ouverture, dimanche 9 septembre, du tir au petit gibier, l'Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) réitère sa demande.

 

Précisant que la pétition lancée il y a deux ans en faveur de cette trêve dominicale a recueilli à ce jour 260 000 signatures, elle presse les pouvoirs publics d'adopter la mesure, seule à même de permettre à tous "de bénéficier des bienfaits des promenades dans la nature".

Selon les chiffres publiés par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS),

143 accidents provoqués par des chasseurs armés ont été enregistrés pour la saison 2011-2012,

contre 131 en 2010-2011,

et 174 en 2009-2010.

Le tir au grand gibier (sanglier, chevreuil, cerf) est à l'origine de 53 % d'entre eux.

Dans 90 % des cas, ce sont les chasseurs eux-mêmes, ou les personnes les accompagnant, qui sont blessés ou tués.

 

Les non-chasseurs n'en représentent pas moins 10 % des victimes.

 

Et si l'ONCFS note "une baisse continue, pour la troisième année consécutive, des accidents mortels" (16 en 2011-2012, contre 18 en 2010-2011, 19 en 2009-2010 et 22 en 2008-2009), les promeneurs y prennent aussi leur part.

 

"ENVIRON 60 % DES ACCIDENTS DE CHASSE ONT LIEU LE DIMANCHE"

 

Sur les seize personnes tuées lors de la dernière saison de chasse, on compte un marcheur, un ramasseur de champignons et un garçon de 12 ans qui roulait en quad avec son père.

 

Or, affirme le président de l'Aspas, Pierre Athanaze, "environ 60 % des accidents de chasse ont lieu le dimanche, jour où nombre de personnes se retrouvent en forêt, à la montagne ou à la campagne".

 

Une proportion que conteste Jacques Bouchet, responsable du réseau sécurité de l'ONCFS, pour qui "le dimanche ne produit pas plus d'accidents que le mercredi et le jeudi. Ni pour les chasseurs, ni pour les autres".


"Le principal problème, ce n'est pas le dimanche : c'est d'arriver à ce que les tireurs respectent l'angle de 30 degrés entre la ligne des chasseurs postés et l'animal visé", précise-t-il.

 

Le non-respect de ce principe, qui figure pourtant au b.a.-ba du permis de chasse, est à l'origine de 111 accidents en trois ans, dont 20 mortels.

 

M. Bouchet en convient néanmoins : "Les chasseurs doivent apprendre à partager la nature."

 

Et les promeneurs du dimanche, c'est un fait avéré, sont plus nombreux que ceux des autres jours.


"Aucune autre activité de loisir que la chasse ne pose un tel problème de sécurité publique", insiste M. Athanaze.

 

Et de citer ce fait, rapporté en début de semaine par le journal Sud-Ouest : à Chalagnac (Dordogne), une balle tirée par un chasseur au sanglier a fait voler en éclat la fenêtre de la chambre d'une fillette, laquelle en fut quitte pour une belle frayeur.

 

L'incident s'est produit le 2 septembre. Un dimanche.


Catherine Vincent LE MONDE | 05.09.2012

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/05/la-chasse-en-france-jamais-le-dimanche_1755835_3244.html

 

Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article