Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 15:33

 

http://objetdujour.com/blog/images/Animaux/Costume%20Chien%20Policier.jpg

Vous ne pouvez envisager de laisser votre animal à la garde d'un parent, d'un voisin ou d'une pension, car vous désirez profiter de sa compagnie pendant le voyage ?

Dans ce cas, certaines précautions sont à prendre.

Renseignez-vous bien sur les législations en vigueur à l'étranger en matière de voyage d'animaux et de vaccins, ainsi que sur l'assurance qui permettra de le protéger au mieux.

Dispositions légales : vaccins et passeport

Tout animal de compagnie doit, à l'image de son propriétaire, traverser les frontières en possession d'un passeport.

Le document, établi par un vétérinaire, est standardisé et valable dans toute l'Europe.

Par contre, au-delà de notre continent, il est des destinations qui se montrent plus strictes en la matière.

A titre d'exemple, l'entrée à Singapour requiert en plus une déclaration de voyage, alors que la Tunisie refuse les races de chien suivantes à ses frontières : Pit Bull, Rottweiler, Tosa, Mastiff, Bear Bull.

Les dispositions sanitaires légales, elles aussi, peuvent différer d'un pays à l'autre.

Ainsi, l'Angleterre, la Suède et l'Irlande exigent de compléter les vaccins usuels au voyage par des traitements antirabiques et antiparasitaires.

Le plus judicieux est donc de s'informer auprès des autorités locales, avant le départ.

L'ambassade, le consulat ou les autorités vétérinaires du pays de vacances seront aptes à fournir les conditions d'entrée.

Il est également très important de maintenir à jour les vaccins de vos animaux et de contrôler leur durée de validité peu avant votre déplacement.

N'hésitez pas à contacter votre vétérinaire pour un conseil adéquat.

Le trajet : quelques éléments indispensables à ne pas oublier
On part en vacances pour se détendre.

Toutefois, le séjour peut être source de stress pour votre petit compagnon.

En effet, un animal réagira de façon différente selon la durée et le lieu du séjour, ainsi que le type de tourisme.

Si un chien s'adapte aisément quel que soit l'endroit, il n'en est pas de même pour le chat, en raison de l'importance que revêt pour lui la notion de territoire.

Il aura donc du mal à prendre ses aises en terre inconnue.

D'autre part, il est indispensable que les trajets en voiture ou en train procurent un minimum d'inconvénients à votre animal.

Pensez par conséquent à l'hydrater, à maintenir une température agréable dans le véhicule, à vous équiper de boxes adaptées pour sa sécurité et à privilégier les pauses pendant lesquelles il pourra faire ses besoins et se dégourdir les pattes.

S'il devait souffrir de forte anxiété ou de mal des transports, il est indiqué de lui administrer des phéromones d'apaisement ou des anti-nauséeux, mais après conseil et sous prescription d'un praticien uniquement.

Ne perdez pas de vue non plus que l'acclimatation à un nouvel environnement doit se faire de manière progressive.

Enfin, si votre déplacement s'effectue en avion, informez-vous sur les conditions de voyage pour animaux auprès des différentes compagnies aériennes.

Soyez finalement averti que certains établissements hôteliers n'acceptent pas d'animaux, ou exigent un supplément de prix pour leur présence.

Le séjour : risques à considérer
Mis à part la rage, votre animal risque d'autres maladies lorsqu'il est loin du domicile, à l'exemple de celles transmises par les tiques, phlébotomes et moustiques, appelées parasitoses (spécifiques aux pays chauds, notamment ceux de la côte méditerranéenne).

Babésiose et leishmaniose font partie de celles les plus couramment diagnostiquées.

La première est provoquée par la tique et affecte les globules rouges, alors que la seconde est due à une piqûre de mouche des sables et entraîne une attaque des organes internes.

Une consultation chez le vétérinaire avant votre départ est donc recommandée, dans le but d'obtenir des informations caractéristiques en relation avec la destination et le type de voyage.

Ces indications pourront également l'aider dès le retour de l'animal, afin de déterminer la nature de son infection.

Assurance animaux : voyage toujours inclus ?
L'assurance voyage ne fait pas toujours partie d'une assurance animaux, tout comme les frais vétérinaires à l'étranger ne sont pas pris en charge par chaque assureur.

Par contre, en cas d'accident ou de maladie survenu/e à l'étranger, le traitement sera remboursé intégralement et systématiquement, s'il est effectué en Suisse.

Pour connaître la couverture de votre animal en cas de séjour à l'étranger, parcourez les conditions générales du contrat d'assurance ou consultez votre assureur.

Le retour : les choses à faire, le pense-bête
Il faut savoir qu'à votre retour de l'étranger avec votre animal, ce dernier est soumis au respect de certaines obligations légales.

Celles-ci diffèrent selon votre pays de provenance (vous trouverez les détails pour chaque pays sur le site de l'Office vétérinaire fédéral), mais dans tous les cas, il vous faudra montrer la preuve d'une vaccination antirabique valable, la présence d'une micro-puce sur votre animal et le passeport pour animaux de compagnie.

Si vous possédez un chien ayant la queue ou les oreilles coupées par intervention chirurgicale, vous veillerez, avant le départ vers l'étranger, à ce que le passeport de votre compagnon à quatre pattes certifie que l'intervention a été effectuée en toute légalité.

Sans cela, sur la base des dispositions de loi en vigueur en Suisse, les autorités pourraient vous interdire de ramener votre animal sur le territoire national !

Dès votre retour, une vermifugation de l'animal et un contrôle parasitologique chez le vétérinaire, bien que facultatifs, sont vivement recommandés.

Source : bonus.ch, mai 2011

 

http://www.bonus.ch/ND/Voyager-avec-ses-animaux-de-compagnie-ID201105262221.aspx

 

http://img.over-blog.com/290x300/1/73/09/87/Articles-Decembre-2010/chien-avion-cage.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires