Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 15:47
Le groupe de dauphins s'est échoué sans que l'on ne sache pourquoi sur cette plage brésilienne. Capture d'écran.
Le groupe de dauphins s'est échoué sans que l'on ne sache pourquoi sur cette plage brésilienne.
Capture d'écran.

Un groupe de dauphins, probablement désorienté par un bruit inhabituel dans l'eau, est venu s'échouer une plage à l'est de Rio.

Un échouage de telle ampleur reste rare.

Un vacancier a filmé le spectaculaire échouage d'une trentaine de dauphins sur la plage de Arraial do Cabo, une petite ville balnéaire à une centaine de kilomètres à l'est de Rio de Janeiro.

 

Un groupe de cétacés s'est précipité en masse vers le rivage, à la stupéfaction des personnes présentes sur la plage.


Après un moment de flottement, les vacanciers se sont précipités pour venir en aide aux dauphins, et les guider vers le large.

 

Tout le groupe a pu repartir en mer.

 

 

 

Ne pas tirer les dauphins par la queue

Si les échouages individuels de dauphins sont relativement fréquents, «ce n'est pas tous les jours que l'on voit un même groupe social venir s'échouer en même temps sur une même zone», affirme Laurence Gonzalez, assistante ingénieur au Centre de recherche sur les mammifères marins de La Rochelle.


Au vu des images, la scientifique écarte l'hypothèse d'un dauphin dominant qui, malade, aurait entraîné avec lui tout son groupe sur la côte.

 

«Le plus probable, c'est qu'un bruit inhabituel dans l'eau ait désorienté le groupe», explique Laurence Gonzalez en avançant l'hypothèse «d'essais de sonar [dispositif de communication sous-marine, ndlr]de l'armée» dans la zone.

 

Mais la scientifique souligne qu'il est très difficile de déterminer la cause exacte de la désorientation des dauphins.


«Leur chance, c'est de s'être échoué sur une plage où il y avait du monde», explique-t-elle. La façon dont les vacanciers se sont portés au secours des animaux ne respecte cependant pas les règles de sécurité d'usage.

 

Sur les images, plusieurs vacanciers tirent les dauphins par la queue.

 

«Ca peut passer si les animaux sont dans l'eau, mais sur le sable un tel geste est dangereux car il peut disloquer la colonne vertébrale des dauphins», explique-t-elle.

 

Normalement, les cétacés doivent être placés sur des bâches trouées afin de leur permettre de respirer.

 

Les secouristes tirent ensuite ces bâches pour les remettre dans l'eau.

Attention aux maladies et coups imprévisibles

Si les gestes des humains peuvent être dangereux pour les animaux, l'inverse est également vraie.

 

Le dauphin est en effet porteur d'agents pathogènes dangereux pour l'homme.

 

Il peut ainsi transmettre la brucellose ou la maladie du rouget.

 

«Il est recommandé de porter une combinaison étanche, des gants, un masque et des lunettes , bref, de protéger les parties du corps qui entrent en contact avec le dauphin», explique Laurence Gonzalez.

 

«Mais on ne peut pas en vouloir à ces gens d'avoir voulu aider ces animaux dans une telle situation d'urgence. Ils ont agi à l'instinct», reconnaît-elle.


La scientifique met néanmoins en garde contre les réactions imprévisibles des dauphins échoués.

 

«Ils sont dans un état de grand stress, et peuvent mettre des coups ou mordre les humains», avertit-elle.

 

Non seulement ces attaques sont douloureuses, mais elles peuvent là aussi transmettre des maladies.


Une fois remis à l'eau, les dauphins ne sont pas forcément sortis d'affaire.

 

«Si le son perturbateur est toujours présent, il est probable que le groupe s'échoue à nouveau», explique Laurence Gonzalez.

 

Dans le cas d'un mâle ou d'une femelle dominante malade, «il faut le mettre à l'écart pour que le groupe puisse repartir au large. De là, les dauphins se choisiront un nouveau dominant et se remettront en route».

 

Par Chloé Woitier

publié le 09/03/2012

http://www.lefigaro.fr/environnement/2012/03/09/01029-20120309ARTFIG00401-une-trentaine-de-dauphins-sauves-par-des-vacanciers.php

Partager cet article

Repost 0
Published by labrajack - dans Monde Marin.
commenter cet article

commentaires