Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 10:54

 

Les agents ERDF* et le personnel de la LPO sont intervenus suite à l'incendie d'un nid de cigognes blanches provoquant une coupure d'électricité pour 2000 personnes dans la commune de Breuil-Magné en Charente-Maritime, jeudi 23 juin vers 10h.


nid_cigognes_intervention05Suite aux intempéries survenues dans la nuit de mercredi à jeudi, les branches d'un nid de cigognes blanches, perché en haut d'un poteau électrique de moyenne tension, ont provoqué un court circuit déclenchant l'incendie du nid et une coupure d'électricité.


Situé dans une prairie naturelle à La Lance, commune de Breuil-Magné en Charente-Maritime, le nid était occupé par 3 jeunes cigognes.


Dès le début de l'incident, les agents ERDF ont fait appel aux services de la LPO.

 

Anne-Laure Dugué, responsable de la mission Oiseaux en détresse ainsi que Nicolas Gendre, co-coordinateur suivi Cigogne Blanche 17 se sont rendus sur les lieux où le nid brulait toujours.

 

Les jeunes non volants ont été récupérés et transférés en fin de matinée vers le Centre de Sauvegarde du Marais aux Oiseaux à Dolus d'Oléron (17).


Après examen, les cigognes s'en sortent bien. Les membres du Centre de sauvegarde n'ont pas constaté d'électrocution ni de blessures majeures.

 

Une d'entre elles a eu les plumes de la queue (rectrices) légèrement brulées sur deux centimètres, toutes sont imprégnées d'une forte ordeur de fumée sans conséquence pour leur santé.


Placées dans un enclos ouvert pendant une dizaine de jour, elles pourront quand elles le souhaiteront, prendrent leur envol.

La LPO tient à remercier les agents ERDF pour leur action rapide.


nid_cigognes_intervention02Sauvetage des cigognes blanches. Photo LPO Anne-Laure Dugué nid_cigognes_intervention01Agent ERDF en action. Le nid brûle toujours. Photo LPO Anne-Laure Dugué
nid_cigognes_intervention04Sauvetage des cigognes. Départ pour le centre. Photo LPO Nicolas Gendre nid_cigognes_intervention06Cigogne blanche stressée. Photo LPO Anne-Laure Dugué

*ERDF. Electricité Réseau De France.

En savoir plus sur les cigognes blanches.

Répartition géographique

La Cigogne blanche a longtemps niché quasi exclusivement dans l’Est de la France, notamment en Alsace et en Moselle.
Depuis 1978, des colonies sont apparues et se sont développées principalement sur la façade atlantique, de la Normandie à la Gironde.
En 2008, elle se reproduisait dans 35 départements situés dans le Nord, la Normandie, les Pays-de-la-Loire, le Poitou-Charentes, l’Aquitaine, l’Alsace, la Lorraine, le Rhône-Alpes, le Languedoc-Roussillon et la Provence.
En 2008, l’augmentation des effectifs entamée depuis plusieurs années se poursuit, mais avec un certain ralentissement.
Globalement, l’aire de répartition semble en expansion avec quelques couples pionniers qui ont tentés de s’installer sur de nouveaux sites.
Les départements du Centre-Ouest abritent la moitié de la population.

Les hivernants se distribuent surtout en Gironde, dans l’Hérault et dans l’Ain.
 
Etat des populations et tendances d’évolution des effectifs
Population française : 1527 couples ; année : 2010
(Population française : 1618 – 1618 couples ; année : 2009 ; tendance : +2)
 
Durant les années 1990, la Cigogne blanche était considérée comme vulnérable en Europe.
Son statut s’est amélioré sensiblement depuis, l’espèce n’étant plus considérée comme menacée.
En France, l'espèce classée nicheur rare affiche un effectif et une distribution en augmentation de plus de 50% depuis les années 1970.
MAYAUD indiquait l’espèce nicheuse surtout en Alsace, en Moselle, plus rarement dans les Vosges et la Somme.
La population alsacienne a subi un déclin rapide à partir de 1961  atteignant le minimum en 197.
A cette période, la France ne comptait plus qu’un total de 12 couples nicheurs.
Depuis le début des années 1980, les marais de la Basse-Normandie et de la façade atlantique (de la Loire-Atlantique aux Pyrénées-Atlantiques) sont devenus des zones de nidification importantes pour l’espèce.
La colonisation de ces régions illustre particulièrement bien la nouvelle dynamique de la Cigogne blanche en France.
Ce changement de situation met en évidence un accroissement spectaculaire et continu des effectifs nicheurs, notamment au cours de la dernière décennie du XXe siècle.
Cette augmentation significative des effectifs nicheurs se caractérise par l’évolution simultanée de la « population originelle alsacienne » et d’une population « colonisatrice » située pour l’essentiel sur la façade atlantique et affichant une dynamique remarquable en raison d'un succès reproducteur conséquent.

On assiste à la mise en place d’une véritable tradition d’hivernage des Cigognes blanches en France.
Les  trois sites principaux d’hivernage en 2004 étaient les Etangs montpelliérains, le Bassin d’Arcachon et la Dombes.
 
Source : Cahiers d’Habitats Oiseaux et Espèces Rares et Menacées en France.

Le 24/06/2011

 

http://www.lpo.fr/actualite/un-nid-de-cigognes-blanches-en-feu

Partager cet article

Repost 0

commentaires