Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 16:07

 

© MidiNews 2011

Patrick Chêne est l’un des associés œuvrant au sein de la clinique vétérinaire du Chat Perché à Montjoie-en-Couserans aux portes de Saint-Girons.

Auteur d’un site internet-forum d’échanges et de conseils sur la pratique, d’une revue unique en France dans ce domaine «l’ostéo4pattes», il est également le principal organisateur d’un colloque unique en France également traitant de l’ostéopathie animale regroupant des pratiques aussi diverses que la chiropraxie, l’étiopathie, le massage etc…

Médecine basée sur le terrain et ses dysfonctions contrairement à la médecine conventionnelle qui elle est basée sur les symptômes et les lésions, l’ostéopathie sur les animaux se développe depuis une trentaine d’années.

Parfois opposée à la médecine conventionnelle, bien souvent par les non initiés, où l’anatomie tient une grande place, bien des passerelles existent pourtant entre les deux formes de médecine qui peuvent même être complémentaires l’une de l’autre.

Quand par leurs attitudes et leurs postures, le corps des animaux parle, ce sont leurs secrets, leurs maux qui sont ainsi livrés.

Ici le toucher est le principal instrument de diagnostic et de traitement.

«Il s’agit, explique P. Chène, fort d’une pratique de plus de vingt ans, de soulager en douceur et de manière pérenne sans avoir forcément un recours systématique aux médicaments, voire des opérations plus lourdes»


En tous les cas une pratique plus douce de la médecine bien perçue en Couserans ou existe une vraie demande aussi bien des particuliers et de leurs animaux domestiques que des agriculteurs et éleveurs qui lui confient régulièrement leurs animaux de ferme.

Vaches, ânes, chevaux, chats, chiens et même jusqu’aux serpents de la Ferme Aux Reptiles sont ainsi passés entre les mains expertes de ces vétos-ostéopathes.

3 écoles en France dispensent ce genre de pratique sanctionnée au terme de trois années d’études d’un diplôme reconnu.

Deux, privées, en région parisienne et une seule école publique basée à Nantes.

Au niveau national 300 vétérinaires sont reconnus ostéopathes sur les 12.000 que représentent la profession.

Ce sont ainsi près de 100 personnes venues de toute la France et au-delà qui sont accueillies depuis ce week-end sur les hauteurs de Montjoie.

Ce 6ème colloque, exceptionnel car rare et d’une spécificité unique, se déroule au gré d’un programme plutôt chargé.

D’abord deux journées entières de conférences et d’échanges (dans la salle de conférence, comble, de la chambre d’agriculture à Saint-Girons), suivies jusqu’à ce mercredi de stages pratiques dans les localités environnantes et en clinique.

Une autre façon au final, au travers de ce qui reste une «activité de niche», que de faire connaître le Couserans et même d’y permettre certaines retombées économiques.

Plus d’infos: contact@osteo4pattes.eu

 

http://www.ariegenews.com/ariege/actualites_economie/2011/35173/un-colloque-unique-sur-l-osteopathie-animale.html

 

L'ostéopathie pour animaux

L'ostéopathie pour animaux est bien connue dans le milieu sportif, qu'il soit équin ou canin.

 

Cependant, cette médecine a sa place dans les soins des chevaux et des chiens, comme dans ceux de n'importe quelle espèce animale, quels que soient l'âge ou la condition physique de l'animal.

Par exemple :

  • Vaches, chèvres et autres animaux de rente : Ces animaux ont l'habitude de la présence humaine et le contact humain ne pose aucun problème pour les individus habitués à la traite.
  • Il est donc tout à fait possible de les manipuler.
  • L'ostéopathie permet, dans de nombreux cas, de limiter la prise de médicaments, ce qui limite les contraintes liées au contrôle de la viande et du lait.

  • Animaux de compagnie : Les chiens, les chats, les cobayes, les lapins, etc. ont en général l'habitude d'être touchés par les humains. L'ostéopathie est donc tout à fait appropriée pour ces espèces, quelque soit leur taille.
  • Mammifères et les oiseaux sauvages : Ces animaux doivent être abordés avec précaution. En effet, le contact humain est particulièrement stressant pour les individus de la faune sauvage.
  • La contention et la sécurité doivent être assurées par des personnes compétentes et des connaissances éthologiques de l'animal traité sont indispensables.

  • Reptiles : Comme pour les animaux sauvages, une contention correcte est indispensable et doit être assurée par des personnes compétentes afin d'assurer la sécurité de l'animal et des personnes présentes (lors de traitement de serpents vénimeux, par exemple).
  • De même, des connaissances éthologiques liées à l'espèce traitée sont nécessaires.
  • L'ostéopathie est très intéressante pour les reptiles puisqu'elle permet de limiter le recours aux molécules chimiques mal métabolisées par ces animaux.
Gecko léopard (Eublepharis maculatus)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ostheopathie animale 51 30/06/2011 20:54


Bonne continuation pour le blog qui est très instructif.