Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 14:59

 

Tristan Herbiet (3 mois) et Jasper le chat... (Photo fournie par la famille)

Tristan Herbiet (3 mois) et Jasper le chat (12 ans) font la sieste.

Photo fournie par la famille

 

 

L'arrivée d'un nouveau-né dans la famille ne chamboule pas seulement la vie des futurs parents, elle apporte aussi de nombreux changements dans celle de leurs compagnons à quatre pattes.

 

Mais peu de propriétaires pensent à préparer leur animal avant la venue d'un bébé, bien que ce dernier puisse être une source d'anxiété et de stress susceptibles de mener à différents troubles du comportement.


Papa depuis mai 2011, David possède un chat et un chien, et a dû faire appel à une éducatrice pour tenter de ramener l'harmonie dans son foyer.

 

«Au début, ça s'est bien passé avec le chien âgé de 10 ans et demi, qui s'est montré protecteur, attentionné et patient. Puis, alors qu'il avait autour de 6 mois, le bébé a tiré le poil du chien un peu trop fort et à partir de ce moment, il s'est mis à japper à la première occasion», explique-t-il.


Selon Martin Godbout, vétérinaire comportementaliste, diplômé du Collège américain des vétérinaires comportementalistes, il est pourtant possible de prévenir les scénarios catastrophes.


«Chez le chat comme chez le chien, les signes d'anxiété sont clairs.

Le chien aboie, fait les cent pas, se cache ou est toujours sur ses gardes.

Quant au chat, il reste en retrait et devient agressif, il vocalise ou vaporise de petites quantités d'urine pour marquer son environnement», précise-t-il.


Y aller progressivement

Environ deux ou trois mois avant l'accouchement, il est préférable de commencer à modifier progressivement votre emploi du temps pour que votre animal n'associe pas les changements de routine au bébé.

 

Par exemple, si vous désirez interdire à votre compagnon l'accès à la chambre d'enfant, il faut donc le faire bien avant l'arrivée de bébé.

 

Les odeurs ont un rôle important, tant chez le chien que chez le chat.

 

Ainsi, vous pouvez lui faire renifler tous les nouveaux éléments qui prennent place dans le foyer, qu'il s'agisse de jouets ou de produits divers destinés à bébé.

 

Juste après l'accouchement, vous pouvez aussi faire sentir à votre animal un vêtement porté par le bébé pour qu'il se familiarise avec cette nouvelle odeur.

 

L'arrivée de l'enfant à la maison piquera la curiosité et sera synonyme d'excitation.

 

Il est alors recommandé de faire garder pitou afin que ce soit le bébé qui accueille le chien, et non l'inverse.

 

Continuez surtout d'accorder de l'attention à l'animal et évitez de le repousser dès les premiers instants.


Bien avant la naissance, exercez-vous à récompenser le chien s'il reste calmement couché ou assis pendant une période donnée.

 

Dès lors, à l'arrivée du bébé, vous pourrez naturellement inclure cet exercice à votre routine.


«Il est primordial de ne pas forcer les interactions. Habituellement très prudent, le chat ira de lui-même voir le bébé s'il le désire. Chez le chien, il est recommandé de le mettre en laisse et de le laisser aller à son rythme. Il est recommandé de fermer la porte de la chambre de l'enfant. Quant aux chats étouffeurs de bébés, c'est une véritable légende urbaine! Dans tous les cas, si un quelconque signe d'agressivité se laisse entrevoir, cessez l'interaction immédiatement et consultez au besoin votre vétérinaire ou un comportementaliste qui saura vous conseiller», précise le Dr Godbout.


Pour Victor, papa de Tristan et propriétaire de deux chats et de deux chiens, toute la petite famille semble vivre en harmonie.

 

«Pour les chiens, c'est juste une personne de plus à la maison. Quand le bébé pleure, un des chats vient lui parler en s'approchant de lui, alors que l'autre aime dormir près de lui. On est quand même vigilant, on ne les laisse jamais sans supervision!», conclut-il.


Publié le 11 juin 2012 Stéphanie Vallet La Presse

http://www.lapresse.ca/vivre/animaux/201206/11/01-4533701-preparer-pitou-et-minou-a-larrivee-de-bebe.php

 

enfant-et-chien-6803.jpg-6803-260x260.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

norma 15/06/2012 19:36

Il faut éviter la jalousie!