Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

19 décembre 2013 4 19 /12 /décembre /2013 14:45

Paru le12 décembre 2013

 

On s’inquiète souvent de la santé de nos animaux, mais on n’a pas souvent le luxe de pouvoir aller au vétérinaire à chaque signe inquiétant.
 

 

Pourtant, il existe des moyens qui servent à savoir s’il vaut mieux amener l’animal à un professionnel ou si notre peur n’était qu’une simple illusion.
 

 

Je vais donc vous apprendre à « Prendre la température de son animal ».


temperature (2)

 

Prendre la température de son animal de compagnie, c’est un acte important qu’il faut savoir pratiquer dans le suivi d’un cas pathologique ou pour évaluer un état général.


Malheureusement, cet acte représente pour certains maitres une épreuve pénible, voire parfois insurmontable, à cause du caractère particulier de leur animal.


Ils préféraient donc, comme beaucoup de personnes, se fier à la température de la truffe pour savoir si leurs chats ou chiens sont fiévreux.


Ce mythe du « nez chaud » trouve son origine à cause de la maladie du carré.
 

 

Un des symptômes de cette maladie est l’hyperkératose, c'est-à-dire que la truffe et les coussinets deviennent durs et secs.


Donc à cette époque, un chien avec un nez humide et frais était considéré comme un chien en bonne santé sans aucun signe de cette grave maladie.
 

 

Conclusion, ce symptôme est depuis une légende qui perdure encore de nos jours.


Et cette rumeur persuade encore beaucoup de gens que la truffe chaude et sèche d’un animal est signe d’une maladie ou d’un état fiévreux.


Bref, comme je l’ai indiqué plus haut, cette méthode est juste une légende, et elle ne sert pas du tout à affirmer la température de son animal.
 

 

Ainsi, la température et l’humidité d’une truffe ne sont pas des critères fiables pour savoir si le chien est malade.


De plus, une truffe peut changer de température et d’humidité, peu importe le moment de la journée, ceci dépend juste de son environnement et de l’activité de l’animal.


Bref, si votre chien, chat, furet ou rongeur a une truffe chaude et sèche, ça ne veut pas dire qu'il est attaqué par une maladie quelconque.
 

 

Donc pas besoin d’appeler le vétérinaire, juste pour ça.
 

 

Ainsi, il existe qu’une seule manière pour évaluer la température de son compagnon.


C’est utiliser un thermomètre !

temperature (3)

Comment faire

Avant de commencer à prendre la température de son compagnon, il faut savoir qu’il faut éviter le thermomètre au mercure, qui pourrait être endommagé sur un mouvement brutal de l’animal et blesser celui-ci.
 

 

Il est donc préférable d’utiliser un thermomètre digital souple qui ne risque pas de blesser votre animal et qui est très fiable.

Généralement, les chiens se laissent mieux faire que les chats et les furets.
Mais cela dépend avant tout du caractère de votre compagnon.
 

 

Dans tous les cas, il vaut mieux être deux personnes pour prendre la température.


Si vous êtes seul(e), et que votre animal remue beaucoup, je vous conseille de contacter votre clinique vétérinaire.


temperature (4)

Si l’animal est mis en position assise :
Une personne doit se placer à côté de lui.

 

Puis, elle doit mettre une de ses mains au niveau de l’abdomen et l’autre autour du cou de l’animal et le tenir fermement.


Quant à l’autre personne, elle doit se placer derrière l’animal et prendre sa température.

Si l’animal est mis en position coucher sur le côté :
Une personne doit se placer à côté de lui et avec l’aide de ses deux mains lui tenir la nuque et ses pattes arrière.


Au même moment, l’autre personne doit se placer derrière l’animal et prendre sa température.

Pour prendre la température de votre animal, il faut :


- Nettoyez l’embout du thermomètre avec de l’alcool pour désinfecter.
- Appliquez ensuite de la vaseline ou du gel lubrifiant sur l’embout pour une introduction plus facile et moins gênante pour l’animal.
- Mettez ensuite votre animal en position debout ou coucher sur le côté.
- Dès que l’animal est bien immobile et sécuriser, soulevez la queue de votre animal.
- Introduisez le thermomètre doucement et lentement dans le rectum de votre animal.
- Maintenez le thermomètre en place jusqu’à entendre une petite sonnerie, soit environ 1 ou 2 minutes (mais ceci dépend du modèle).
- Retirez ensuite le thermomètre et regardez la température de votre animal.
- Pour finir, nettoyez le thermomètre avec une compresse imbibée d’eau tiède et de savon.

temperature

Les différents thermomètres

Il existe trois thermomètres qui peuvent être utilisés pour prendre la température de votre animal.
 

 

Je vais donc vous les présente un à un.


temperature (9) Thermomètre digital souple
C’est un thermomètre digital qui a un embout souple, et qui évite donc de blesser l’animal.
Il est le plus recommandé pour prendre la température et goute peu cher.
temperature (7)

Thermomètres auriculaires
Ce thermomètre est utilisé pour mesurer la température des animaux domestiques en passant par les oreilles. Pour cela, l'appareil capte les rayons infrarouges naturellement émis dans la région du tympan et il les retranscrit.
Il aurait une marge d’erreur de quelques dixièmes de degré sur la valeur réelle.

 


temperature (8) Thermomètres infrarouges
C’est un thermomètre qui permet d’avoir la température de votre animal sans avoir de contact direct.
Il suffit de pointer le thermomètre vers le flanc de l’animal pour avoir la température corporelle.
Il est recommandé pour les animaux difficiles à manipuler.
Il aurait une marge d’erreur de quelques dixièmes de degré sur la valeur réelle.

 

Résultats et interprétations

Avant d’interpréter les résultats, il faut déjà comprendre que la température de votre animal peut varier au cours de la journée fonction de la période, de l’activité de l’animal et des conditions météorologiques.


Ainsi, si vous mesurez la température de votre animal à trois moments différents de la journée, vous risquez d’obtenir des variations de l’ordre de quelques dixièmes de degré.


Et ceci est normal, donc, si vous constatez ce type de variations dans une journée, il ne faut pas paniquer.

Avant d’utiliser le thermomètre, il faut déjà savoir les températures normales de chaque animal, soit :


Le chien : 38°C à 38,5°C.
Le chat : 38,5°C.
Le furet : 38,5°C. Mais, ça peut monter jusqu’à 39,5°C si le furet est agité.
Le lapin : 38,5°C à 39,6°C (on retient habituellement 39,1°C).
Le cochon d'Inde : 38°C. Mais, ça peut facilement varier entre 37 et 39°C.
Le rat : 37.7°C.
La souris : 37°C à 38°C.
Le hamster : 37°C à 38°C.
Le chinchilla : 37°C à 38°C.
L’octodon : 38°C. Mais, ça peut facilement varier entre 36,7 et 39°C.
La gerbille : 37°C à 38.5°C.

Les températures anormales sont, en théorie, les températures qui sortent de la marge 38°C et 39°C.

 

Vous entendrez souvent que :
- L’animal est fiévreux si : sa température est au-dessus de 39°C.
- L’animal est en hypothermie si : sa température descend en dessous de 38°C ou 37°C.


Je dis bien sûr « en théorie », car il faut nuancer le résultat en fonction de l’animal et de la situation.


Par exemple, certains animaux refroidissent leur corps pour dormir comme le furet, donc, si l'on prend sa température alors qu’il vient de se réveiller, il y aura une grande variété entre le résultat et sa température moyenne.


De même, un chat aura une légère augmentation de la température qui peut dépasser modérément la norme haute lors d’un stress.


Donc, il faut bien prendre en compte plusieurs facteurs avant de prendre la température de son animal.


Était-il en état de stress ? En train de dormir ? De courir ?


Vous l’aurez ainsi compris, l’interprétation de la température ne se limite pas à une mesure par le thermomètre.


Il faut donc regarder aussi l’état de son animal.

temperature (5)

Conclusion

En soi, prendre la température est plus pour confirmer l’état de santé de l’animal.


Ainsi, si vous voyez votre compagnon fatiguer et peu réactif, vous devez prendre sa température pour voir si vos doutes sont bien fondés.


Ce n’est donc pas la peine de prendre chaque jour la température de votre animal, pour faire une quelconque courbe de sa chaleur corporelle.
Ça ne sert à rien.

 

À part apporter du stress à votre animal et surtout à vous.
Ainsi, une minuscule variation de température n’est pas obligatoirement grave.
 

 

Par contre, si vous voyez de grands écarts entre le chiffre affiché sur le thermomètre et la température corporelle normale de votre animal.

 

Il vaut mieux appeler aussitôt le vétérinaire, qui verra alors comment traiter le problème.


De plus, s’entrainer à prendre la température de son compagnon est un bon moyen de l’habituer à se laisser manipuler en toute confiance.


On peut aussi dire que, savoir faire ce simple geste peut vous permettre de vous rassurer et d’éviter de vous inquiéter de l’état de santé de votre animal.

temperature (6)

Partager cet article

Repost 0

commentaires