Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 16:16

 

Quoi de plus craquant qu'une petite boule de poils, offerte dans un joli panier pour les fêtes de Noël ?
Mais si, passée l'émotion des premiers instants, ce choix s'avérait une très mauvaise idée ?
La vie, ça ne se donne pas à la légère…

Offrir un animal pour Noël, les pour et les contre

 

Offrir en « cadeau » un être vivant suppose des contraintes importantes.

 

Chiots, chatons, oiseaux ou NAC, tous les animaux de compagnie nécessitent beaucoup d'attention et de soins.

 

Les vaccinations et les frais de stérilisation ne sont pas les seuls éléments à considérer.

 

L'animal peut être malade ou victime d'un accident et les soins vétérinaires coûtent cher.

 

L'investissement en temps et les conditions de vie qui seront offertes au nouveau venu sont d'autres paramètres à prendre en compte.

 

Bref, il est toujours préférable de consulter l'intéressé ou ceux qui en ont la charge, à savoir, les parents, si le cadeau est destiné à un enfant.

 

Voici les questions à vous poser avant de franchir le seuil du refuge, de l'animalerie ou de l'éleveur…


Petite-fleche2 À qui ce cadeau est-il destiné ?

Faire cadeau d'un animal de compagnie suppose que le futur propriétaire ait la possibilité, la disponibilité et les moyens de subvenir à ses besoins.

 

Ce geste d'amour doit être longuement réfléchi, tant pour celui qui va recevoir le cadeau que pour le petit compagnon qui va être accueilli.

 

Si l'animal est destiné à un enfant, mieux vaut que les parents soient d'accord.

 

S'il doit tenir compagnie à une personne âgée esseulée, soyez sûr que l'intéressé soit encore apte à s'occuper du petit animal.

 

La bonne action que vous avez envie de faire mérite beaucoup de réflexion.

Petite-fleche2 Choisir ensemble l'animal

Choisir ensemble l'animal

Si vous avez consulté la personne intéressée et que vous avez son aval, pourquoi ne pas aller ensemble choisir le nouveau-venu, afin qu'il n'y ait aucune déception d'un côté comme de l'autre ?

 

Votre propre choix ne serait peut-être pas le bon et il est préférable que l'adulte ou l'enfant sélectionne lui-même son futur compagnon de vie.

 

Les chiots, et surtout les chatons, ressentent intensément la déception de leur maître.

 

Un certain manque d'enthousiasme à leur égard risque de perturber la relation entre eux et peut aller jusqu'à freiner le développement du petit animal.

 

Pour se construire et faire ses premiers apprentissages auprès des humains, celui-ci a besoin d'une tranquillité émotionnelle qui lui permettra de reporter sur ses nouveaux maîtres l'attachement qu'il portait à sa fratrie.

Petite-fleche2 Un ami antistress

Des études menées par le CNRS ont prouvé que le simple fait de caresser nos compagnons à poils pouvait nous aider à combattre nos angoisses.

 

La ronrothérapie, lorsqu'il s'agit bien entendu d'un chat, possède des vertus médicales incontestables et agit sur de nombreuses pathologies (hypertension, dépression, maladies cardio-vasculaires, etc.).

 

Un animal de compagnie peut jouer un rôle irremplaçable dans la vie d'un être humain qui apprécie sa présence.

 

Quand le moral est en berne lors de moments particulièrement douloureux de la vie, votre compagnon à poils peut vous apporter, par sa simple présence, et son comportement à votre égard, une aide véritable qu'aucun humain ne serait capable de vous donner.

Petite-fleche2 L'animal au pied du sapin, bonne ou mauvaise idée ?

L'animal au pied du sapin, bonne ou mauvaise idée ?

Noël n'est peut-être pas la période idéale pour accueillir un chiot ou un chaton (oublions les NAC, ces nouveaux animaux de compagnie ont des modes de vie très différents).

 

Tout le monde est occupé par les festivités et le petit animal risque de ne pas se sentir très à l'aise dans une atmosphère bruyante : il a besoin de calme et de beaucoup d'attention pour pouvoir s'adapter correctement à sa nouvelle vie.

 

Si la personne qui reçoit le cadeau a prévu l'arrivée du nouveau compagnon et qu'elle est allée le choisir avec celui qui a l'intention de le lui offrir, elle peut alors lui permettre de s'installer dans un endroit calme au sein de la maison avec son panier, sa nourriture, ses jouets, et venir le caresser et le sortir de temps en temps pendant le réveillon…

Petite-fleche2 Petit conseil entre amis

N'oublions pas qu'un animal n'est pas un jouet et qu'il est impossible de le reporter dans l'animalerie, le refuge ou chez l'éleveur qui l'a vendu.

 

Le pauvre serait stressé à vie.

 

Si les familles ne sont pas concertées avant l'achat, ces cadeaux très particuliers adressés à des personnes qui ne les ont pas désirés, pourraient se retrouver abandonnés quelques semaines plus tard.

 

Les refuges sont remplis de cadeaux empoisonnés.

S. Seuron

http://pratique.lepharedunkerquois.fr/magazine/vie-quotidienne/article/31801-offrir-un-animal-pour-noel-les-et-contre.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires