Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 11:22

 

Si les chats et les chiens sont les animaux de compagnie les plus courants, les espèces plus exotiques apportent excentricité et évasion à la maison. Prêts pour le voyage ?

Des compagnons qui viennent de loin

 

L’arrivée des nouveaux animaux de compagnie dans les foyers occidentaux a permis d’élargir la gamme de choix des compagnons domestiques.

 

Désormais, le classique labrador tend à être remplacé par des rampants et volatiles qui viennent des quatre coins de la planète.

 

Si les furets, oiseaux et rongeurs sont aujourd’hui habitués et intégrés à nos modes de vie, les animaux exotiques demandent plus d’attention.


Petite-fleche2 Les reptiles

Les reptiles

Le plus répandu des reptiles dit « de compagnie » est sans doute le serpent.

Animal de fascination, il est intéressant à observer en raison de ses comportements peu communs (vibrations mues…). Certaines espèces sont réservées aux fins connaisseurs (comme le python royal), et d’autres sont plus accessibles aux débutants (la couleuvre).

Le serpent vit dans un terrarium ou un vivarium et se nourrit de petits mammifères, morts ou vivants.
Moins impressionnants, les lézards, et plus particulièrement les iguanes, sont de plus en plus prisés des amateurs d’animaux exotiques.

Avec leurs quatre pattes, leur corps recouvert d’écailles et leurs oreilles à tympan apparent sans conduit auditif externe, ces étranges animaux peuvent atteindre les deux mètres à l’âge adulte et demandent donc un très grand terrarium.

Ils se nourrissent généralement d’insectes mais certaines espèces peuvent également consommer d’autres reptiles, des petits mammifères et également des plantes et des fruits (c’est le cas des varans et de certains caméléons).

Les lézards ont la réputation de perdre leur queue pour se défendre des prédateurs, et d’avoir les paupières mobiles, mais ces caractéristiques ne les concernent pas tous.

En Europe, ils ne peuvent être vendus que s’ils proviennent d’un élevage.
Les tortues ont eu leur heure de gloire, mais sont aujourd’hui protégées par un bon nombre de législations.

En France, la plupart des espèces demandent une autorisation préalable en préfecture.

La tortue de terre vit sur notre planète depuis 230 millions d’années et a donc vu naître puis disparaître les dinosaures.

Pourtant, depuis quelques décennies, elle est menacée d’extinction, principalement à cause de l’homme.

Elle a besoin de vivre en plein air dans un enclos ensoleillé et à l’abri des dangers de la civilisation.

La tortue d’eau vit quant à elle dans un grand aquarium qui doit s’apparenter à son environnement naturel, c’est-à-dire être chauffé et possédé une plage de sable ou de graviers.

Petite-fleche2 Les oiseaux

Les oiseaux

Aras, inséparables, pinsons mandarin, calopsittes, cacatoès et canaris… il existe une multitude d’oiseaux exotiques !

Importés dans nos contrées occidentales depuis de nombreuses années, ils s’acclimatent facilement à notre environnement tempéré et y vivent plutôt bien.

Pour des raisons de sécurité, on les enferme dans des cages ou des volières.

Il va de soi que l’ensoleillement est à privilégier et que les températures négatives sont à bannir.

Pour respecter le climat chaud des régions tropicales, on choisit plutôt de les installer en intérieur et de les sortir à l’occasion, par une belle journée d’été. Leur cage ou volière doit contenir un abreuvoir et une mangeoire avec de l’eau et des graines adaptées à leur alimentation.

Si les petits oiseaux, comme les diamants mandarins, peuvent se tenir compagnie à plusieurs dans une cage, les perroquets, êtres sensibles et intelligents, ont besoin de l’attention, voire de l’amour, de leurs propriétaires. Il est même possible de les apprivoiser…

Petite-fleche2 Les singes

Proches de l’homme et donc porteurs d’intérêt, les singes sont des compagnons très estimés mais également très controversés.

En France, l’achat de singe est formellement interdit, et la détention ou l’adoption de certaines espèces est soumise à conditions.

Il faut notamment demander un certificat de capacité très difficile à obtenir. Loin de son environnement naturel, le singe a besoin d’une attention toute particulière – il est par exemple hors de question de le laisser seul.

Il se nourrit également beaucoup et exige donc un budget conséquent.

Le singe n’est pas un jouet, mais un être vivant à part entière qui peut devenir dangereux si on le délaisse ou si on s’occupe mal de lui.

À taille adulte, il peut aussi devenir difficile à gérer et causer pas mal de dégâts dans la maison…

En fait, à moins d’avoir tout son temps à lui consacrer, il est déconseillé d’avoir un singe « de compagnie », expression qui ne devrait d’ailleurs pas exister.

Celui-ci est bien mieux dans son habitat naturel…

Romance Lebeau

http://magazines.republicain-lorrain.fr/magazine/vie-quotidienne-animaux/article/31318-des-compagnons-qui-viennent-de-loin.html

Partager cet article

Repost 0
Published by labrajack
commenter cet article

commentaires