Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 16:20

La maladie des griffes du chat (ou lymphoréticulose bénigne d’inoculation, ou lymphogranulome bénin) est une maladie infectieuse bactérienne principalement transmise comme son nom l'indique par griffure d'un félin.

Agents et vecteurs

Cette pathologie a deux agents connus (des bactéries du genre Bartonella et non pas comme on l'avait d'abord cru la bactérie Afipia felis) :

Épidémiologie

L'infection survient dans 10 % des cas après une morsure, dans 75 % après une griffure, mais elle peut apparaître suite à une griffure de ronces, etc.

 

Le chien (également infecté par des puces) pourrait aussi être un vecteur, mais cela reste discuté.


Il semblerait également que les puces puissent directement inoculer la bactérie lors de piqure chez l'homme.


Cette maladie ubiquitaire touche principalement les enfants.

Symptômes

Dans un premier temps, une papule se forme au lieu d'inoculation, qui le plus souvent disparaît par la suite.


Quelques semaines après, on retrouve une lymphadénopathie (hypertrophie ganglionnaire).

 

Dans 60% des cas, un seul ganglion est atteint.

 

Plus rarement, le malade peut présenter des myalgies, de la fièvre, des maux de tête, une perte de poids, des éruptions cutanées (due à une angiomatose bactérienne).

 

On peut également observer une vasculite systémique affectant des organes parenchymateux , notamment le foie. Il est parfois possible de constater une conjonctivite associée à une lymphadénopathie préauriculaire (syndrome de Parinaud).


Sous ses formes graves, les malades peuvent développer des endocardites, voire des encéphalites.

 

Quelques formes graves atypiques ont été décrites,

 

Le diagnostic se fait par l'examen clinique et sérologie.

Traitement

Dans les formes graves un traitement antibiotique peut être administré (doxycycline ou macrolide ou rifampicine ou une fluoroquinolone).

 

Si les antibiotiques n'ont aucun effet, le ganglion infecté peut être retiré.
Il faut aussi traiter le chat.


Il n'existe aucun vaccin, et le caractère apparemment bénin de la maladie des griffes du chat ne dispense pas de suivre quelques mesures de précaution :

  • éviter les griffures ou les morsures de chat,
  • éviter le léchage des plaies par les chats,
  • désinfecter les plaies en cas de morsures ou de griffures,
  • se nettoyer les mains à l'eau et au savon après avoir manipulé un chat,
  • lutter contre l'infestation des chats par les puces.

https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Maladie_des_griffes_du_chat

 

http://ifr48.timone.univ-mrs.fr/Fiches/Bartonella_henselae_fichiers/image006.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anne et Cat 01/08/2011 12:10


Merci de ce rappel et bonne journée.
Cat