Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 13:54

Pas de rasoir pour lui : les moustaches ou « vibrisses » du chat sont un apanage précieux, sans lequel, il peut rapidement se sentir perdu.

Véritable gouvernail d’orientation, ces moustaches remplissent diverses fonctions nécessaires et indispensables pour notre compagnon félin !


 

Les vibrisses sont anatomiquement des structures identiques aux poils : elles sont implantées dans des follicules pileux au niveau de la peau et présentent un cycle de vie identique à celui du poil.
Le poil fabriqué dans le follicule pileux grandit, vit et meurt pour laisser la place au poil suivant issu du même follicule pileux.
Cette succession détermine le cycle de vie d’un poil issu d’un follicule.
Les vibrisses sont donc de la même manière continuellement renouvelées.
Les chats ont des vibrisses sur le museau (essentiellement sur les faces latérales de ce dernier) mais aussi à l’arrière de leurs pattes antérieures.
Beaucoup de chats présentent également des vibrisses à la place des sourcils.
Les vibrisses du chat sont extrêmement sensibles et ont de multiples usages.
La nuit, dans l’obscurité, elles fonctionnent comme des antennes et elles évitent au félin de heurter des obstacles sur son chemin.
Elles l’aident également à juger de la vitesse et de la direction du vent avant d’effectuer un grand saut.
Fonction particulièrement précieuse pour ce grand curieux de l’environnement !
 
Le chat utilise aussi ses vibrisses pour mesurer la largeur d’un passage afin de ne pas rester coincé et pour localiser l’origine d’une odeur véhiculée par le vent, comme de la nourriture ou une femelle en chaleur.
 
Le chat avance aussi ses vibrisses pour toucher la proie qu’il vient de tuer et s’assurer qu’elle est bien morte sans avoir à la lâcher.
Il s’en sert également pour saluer d’autres chats ou pour exprimer ses émotions.
 (Royal Canin)
 

Sabine Mathus Le

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christian lemenuisiart 18/10/2012 05:53

Un bel article et une belle photo
A bientôt