Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 19:59

http://www.centpourcentnaturel.fr/public/turtle-plastic-bag-photo.jpg

 

Les animaux marins et les phoques en particulier vivent un véritable calvaire à cause de la pollution des mers qu’occasionnent les activités humaines.

De très nombreux débris prennent au piège les plus jeunes qui meurent dans d’atroces souffrances.


Les otaries et les phoques sont littéralement massacrés par les débris abandonnés par les humains.

 

Certains se retrouvent harponnés en pleine gueule, d’autres sont étranglés ou prisonniers.

 

Essentiellement piégés lorsqu’ils sont jeunes, ces mammifères se retrouvent piégés dans des plastiques qui finissent par les couper ou les étouffer au fur et à mesure qu’ils grandissent.

 

Les débris rejetés en mer sont également mortels pour les autres animaux marins, notamment les oiseaux de mer et les tortues.


Pour éveiller les consciences, le ministère de la chasse et de la pêche d'Alaska a publié la vidéo de ces horreurs.

 

L’idée est également de mettre en évidence l'impact de nos comportements sur la faune.

 

Par ailleurs, les autorités veulent travailler plus étroitement avec l'industrie de la pêche pour empêcher que les lions de mer et les phoques soient piégés par ces débris, indique 7sur7.be.

 

Les particuliers sont aussi appelés à ramasser leurs déchets lorsqu'ils se rendent à la plage et à limiter l’emploi de sacs plastiques.


Alors que les lions de mer de Steller sont en danger d’extinction, les chercheurs ont constaté qu'au moins 386 animaux étaient emmêlés ou avaient avalé des débris le long des côtes de l'Alaska et du Nord de la Colombie-Britannique.

 

Lauri Jemison, une biologiste, ajoute que "malgré ces chiffres, nous pensons qu'ils sont encore sous-estimés par rapport au nombre réel d'animaux enchevêtrés".

 

 

http://www.maxisciences.com/d%E9chet-en-mer/les-animaux-marins-victimes-des-dechets-laisses-par-les-humains_art21797.html

 

http://static1.7sur7.be/static/photo/2012/10/16/3/20120215151512/media_xl_4629303.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by labrajack - dans Monde Marin.
commenter cet article

commentaires