Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 15:27

Quelques informations utiles a savoir et a respecter!!

Ne pas les respecter c'est mettre les animaux dudit refuge en danger de saisie!!

Gérer un refuge animalier est un sacerdoce avant d’être un métier.

 

Recueillir les animaux abandonnés ne fait pas bouillir la marmite et il est très rare que l’on puisse en vivre à moins d’avoir un contrat de fourrière avec la mairie.

La plupart des refuges sont des petites associations loi 1901 et vivent des subventions.

 

Certaines grosses structures emploient des salariés mais ce sont souvent des contrats subventionnés comme les CEC ou les CES (emplois jeunes).

Accueillir des animaux : les règles à respecter
La construction et l’aménagement d’un espace dédié à l’hébergement d’animaux en nombre sont soumis à une réglementation stricte.

- Obtention du certificat de capacité
Délivré par la Direction des services vétérinaires, il est indispensable pour gérer un établissement de type pension ou refuge. Pour obtenir ce certificat, il faut justifier d’une compétence professionnelle obtenue suite à :
- 3 années de pratique professionnelle dans l’entretien des animaux
- l’obtention d’un diplôme reconnu dans cette spécialité
- la réussite du test d’évaluation proposé par la DSV

- Des locaux aux normes…
Suivant les départements et le nombre d’animaux envisagés, les normes sanitaires et environnementales ne sont pas les mêmes. Il faut consulter la DDASS (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales) pour connaître les exigences du registre départemental. Dans tous les cas, le projet de construction doit prévoir un système d’assainissement adéquat afin d’assurer un bon état de propreté et d’entretien des locaux.

- … et loin de tout voisinage
En raison du bruit généré par les aboiements de chiens, les chenils doivent être implantés à bonne distance des autres habitations.

La réglementation varie de 50 à 200 mètres selon les endroits.

- Obtention du permis de construire
La mairie doit donner son accord pour la construction d’un tel établissement. Le plan d’occupation des sols et le périmètre de protection des eaux peuvent être ainsi à l’origine d’un refus.

- Autorisation préfectorale
Les pensions ou les refuges hébergeant de 10 à 50 chiens sont soumis à déclaration auprès de la préfecture. A partir de 51 chiens, l’établissement est considéré comme « classé » et le dossier d’autorisation est plus complet.

- Le suivi sanitaire
Une fois construit et installé, le chenil fera l’objet d’un suivi sanitaire régulier des animaux par un vétérinaire. Ses visites seront consignées dans un registre de santé afin de garantir le bien-être des animaux.

Tenir un registre des entrées et sorties des animaux, un registre sanitaire des soins vétérinaire !!

 

Tout cela doit être vérifiable auprès de la DSV!!!

Par Dominique Berger Bis

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

for more information 12/09/2014 13:23

We can see many public kennels in many parts of Europe. It is because of some new policies introduced by the government. As per this policy, no any single pet is allowed to wander here and there in the road.

Julia 28/08/2014 13:59

Pauvres chiens... Ces images me font tellement mal au coeur !