Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 15:57

 

Prévenu de détention d'un animal non domestique, en l'espèce une laie recueillie

Prévenu de détention d'un animal non domestique, en l'espèce une laie recueillie "bébé", Jean-Claude Martin a été relaxé par le tribunal correctionnel de Valence. Photo Le DL

 

Le tribunal correctionnel de Valence a relaxé vendredi Jean-Claude Martin, un "chasseur repenti" retraité poursuivi pour détention d'animal sauvage.


Il avait recueilli Juliette en 2008, une jeune laie devenue la "mascotte du village", mais les autorités voulaient les séparer: le tribunal correctionnel de Valence a relaxé vendredi ce "chasseur repenti" retraité poursuivi pour détention d'animal sauvage.

 

"Jean-Claude Martin est soulagé car il avait lié un lien affectif très fort avec sa laie qui aurait été vouée à une mort certaine si elle lui avait été retirée", a déclaré à l'AFP son avocat Me Grillon, du barreau de Paris.


 
Ses ennuis avaient commencé en 2010 lorsque des gardes de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage l'avaient verbalisé avant de transmettre le dossier à la justice, qui l'a finalement relaxé pour "nullité de la procédure".

 

Juliette "devenue un animal totalement domestiqué", frôle aujourd'hui les 100 kilos et vit depuis trois ans dans un enclos sur le terrain du couple à Lachau (Drôme).

 

Le préfet de la Drôme doit désormais autoriser officiellement son client à détenir la laie.
 
En 2008, à l'ouverture de la saison de chasse, Jean-Claude Martin avait eu pitié du jeune animal "d'à peine 800 grammes" retrouvé dans un bassin asséché, et l'avait recueilli chez lui "pour lui sauver la vie".

 

Après l'avoir nourri au biberon, l'ancien chasseur avait tenté en vain de relâcher l'animal, qui revenait sans cesse, et il l'avait finalement installé sur son terrain.

 

http://lci.tf1.fr/france/justice/l-ancien-chasseur-peut-garder-juliette-sa-laie-6570403.html

 

Photo : http://www.ledauphine.com/drome/2011/07/08/la-laie-juliette-restera-dans-son-enclos?image=A7D1FD17-A62F-475F-90B4-D1F90328F5F5#galery

Partager cet article

Repost 0
Published by labrajack - dans Droit
commenter cet article

commentaires

alienor 08/07/2011 16:53


youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii