Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 10:44

 

Capture d’écran 2011-07-06 à 08.59.52.png

 

Ce renardeau a été sauvé, il y a un peu plus d'un an, par Didier er Anna-Paule, un couple demeurant à Gardonne (Dordogne). Le bébé renard avait été retrouvé par Didier, au bord d'une route, sur le corps de sa mère qui venait de se faire écraser par une voiture.

 

Le renardeau a été baptisé "Zouzou" et vit depuis dans un enclos dans la propriété familiale. Une propriété familiale où évoluent déjà des chiens, des chats, des poules, une truie...

 

"Nous l'avons nourri au biberon, puis avec des boulettes", confie Didier. Zouzou boit maintenant dans une gamelle avec les poules et se laisse caresser.

 

Un renardeau qui est devenu, magré lui, le symbole de la lutte du pot de terre contre le pot de fer...

 

Car en France, il est interdit de détenir un animal sauvage chez soi, sauf à posséder un certificat de capacité délivré par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Et sans ce certificat administratif, le contrevenant est passible d'une amende de 15.000€ et d'une peine de prison maximum d'un an.

 

Didier et Anna-Paule, les parents adoptifs de Zouzou se sont battus pour le conserver dans la maison familiale. En vain.

 

En mars dernier, suite à une dénonciation, l'ONCFS est venu contrôler une autre bête détenue par le couple : un cochon de race hybride entre le porc et le sanglier.

 

Les agents de l'ONFCS ont alors verbalisé la détention du renard.

 

Aurélien Viau, chef du service départemental de l'ONFCS  avait alors expliqué que ses agents avaient "constaté la détention d'un animal sauvage et l'absence de certificat de capacité nécessaire à l'élevage".

 

Tout en ajoutant, que l'animal qui était encore jeune, n'avait pas rencontré de femelle et que "son comportement pourrait changer en période de rut et devenir dangereux".

 

Face à cette dangerosité présumée, Anna-Paule avait répondu que "Zouzou était déjà passé par une période de rut. Il était un peu agité durant la nuit, mais il n'avait pas eu de comportement dangereux. Nous étions prêts à le faire castrer, mais les vétérinaires ne veulent pas tant que nous n'avons pas de certificat".

 

Le couple affirme avoir écrit à trois reprises à l'ONFCS pour obtenir le précieux certificat. Sans succès.

 

En mai, le couple a été convoqué devant le tribunal de Bergerac.


Le  procureur délégué leur avait alors proposé une mesure d'apaisement : une amende de 200€ et le placement de Zouzou dans un centre spécialisé, le temps que le couple obtienne le certificat de capacité.

 

Une mesure d'apaisement que le couple avait rejeté :

 

"Il n'est pas question qu'on nous enlève Zouzou. S'il est envoyé loin de nous et de nos caresses pendant douze à quinze mois, le temps qu'ion obtienne le certificat de capacité, il sera redevenu sauvage et on nous dira qu'on ne peut plus le reprendre".

 

En mai, le couple, en se rendant au palais de justice, avait amené au procureur délégué, 12.000 signatures collectées sur des pétitions lancées dans la région et Internet.

 

Un couple qui bénéficie dans cette affaire du soutien de la Fondation Brigitte Bardot, mais aussi d'associations de chasseurs.

 

Didier et Anna-Paule viennent d'être condamnés par le tribunal correctionnel de Bergerac  a une amende de 300 euros pour "détention sans autorisation d'un animal non domestique", rapporte Sud Ouest.

 

Zouzou doit par ailleurs être confisqué, selon cette décision de justice.


"C'est une décision aberrante, on ne sait absolument pas où ils vont l'emmener et nous devons recevoir très vite un courrier qui précisera la date de la confiscation", a indiqué Anna-Paule.

 

Le couple a l'intention de faire appel de cette décision.

 

Un appel qui, hélas,  ne permettra pas de suspendre la confiscation de Zouzou.

 

La décision de justice étant immédiatement exécutoire.

 

http://tianplus.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/07/06/ils-avaient-adopte-un-renardeau-la-justice-decide-de-leur-co.html

Partager cet article

Repost 0
Published by labrajack - dans Faune - Ours - Loups
commenter cet article

commentaires

alienor 06/07/2011 14:58


la studipité de certains me laisent sans, ah j'oubliais "bravo au dénonciateur pour l'autre animal", ça c'est courageauc, pauvre con, va...............et je pèse mes mots !


hozho 06/07/2011 11:26


Ils devraient commencer par changer d'avocat, la jurisprudence est plutot en leur faveur, et la loi aussi, tant qu'ils ne font pas commerce d'animaux !


Dominique 06/07/2011 11:24


C'est scandaleux et honteux de reprendre ainsi un animal qui va aussi beaucoup souffrir de l'absence de ses sauveurs , une amende , la justice etc....alors que des trafiquants et éleveurs véreux se
gagne des fortunes par la maltraitance et le trafics d'animaux en tout genre .Elle est belle la France et la justice , pour emmerder le monde , Chapeaux!!!!!!!!!!!!!!!HONTEUX