Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 15:19

 

Maurice : l'élevage de singes rapporte 15 millions d'euros

 


Maurice est le 2ème pays exportateur après la Chine de macaques. Ils sont utilisés pour des expérimentations de toutes sortes dans les laboratoires européens et américains à des fins de recherche biomédicale.

 
Les macaques représentent une importante source de devises étrangères pour Maurice, deuxième pays exportateur au monde de ces animaux qui servent de cobayes dans des laboratoires en Europe et aux Etats-Unis.
 
En 2012, l’exportation de ces primates a rapporté à l’île sœur au moins Rs 610 millions, soit l’équivalent de 15,250 millions d’euros, contre Rs 609 millions en 2011 (15,225 millions d’euros), une filière florissante à l’origine de la création de quelque 2 000 emplois.
 
"L’utilisation des singes mauriciens dans la recherche est primordiale et indispensable dans l’avancement des recherches médicales afin de lutter contre les maladies", explique l’expert britannique Paul Honess, membre de l’International Primate Society for Service to the Society.
 
Alors que l’élevage des singes à des fins expérimentales est vu d’un mauvais œil par les défenseurs des droits des animaux, qui dénoncent des cas de tortures et de maltraitances, le chercheur britannique a vivement démenti de telles accusations.
 
"Les singes ne sont, en aucun cas, victime de maltraitance. La CBA a des vétérinaires qui travaillent d’arrache-pied 7 heures sur 24 afin d’assurer le bien-être des macaques", rétorque Paul Honess, en marge d’une conférence de presse donnée à Port-Louis, mercredi dernier, sous la thématique « l’expérimentation médicale sur les primates ».


A l’invitation de la Cyno Breeders Association (CBA), le Dr Honess s’est rendu à Maurice pour mettre en lumière les recherches médicales ayant été faites grâce aux singes mauriciens, dont la mise au point de différents vaccins pour prévenir le diabète, la tuberculose, le virus du Sida, le chikungunya ou les maladies cardiovasculaires, rapporte le quotidien local Le Mauricien.
 


Encouragées par ces importantes recettes d’exportation, les autorités mauriciennes préparent actuellement un projet de loi intitulé Pre-Clinical Research Bill, autorisant l’île de se lancer dans l’élevage industriel des macaques. Un texte qui lui permettra surtout de détrôner la Chine, premier pays exportateur de ces animaux.
Publié : jeudi 3 octobre 2013

Partager cet article

Repost 0
Published by labrajack - dans Vivisection.
commenter cet article

commentaires

Patty 08/12/2014 10:59

C'est vraiment malheureux pour ces macaques et surtout pour l'image de Maurice. Surtout qu'on ignore si ces exportations sont règlementées ou pas.Le chiffre est impressionnant. A ce prix là, je pense qu'ils ont du lancer une véritable usine de production de macaques. Su http://ilemaurice.com/, j'ai vu pourtant que le tourisme vert est en train de gagner du terrain. Le trafic et l'exportation de macaques vont donc à l'encontre de toutes les politiques de protection de l'environnement et la nature.