Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 17:26

http://cdn-public.ladmedia.fr/var/public/storage/images/news/photos/photos-hilary-duff-elle-teste-son-autorite-avant-l-arrivee-du-bebe-154423/operation-dressage-de-chien-154433/1213771-1-fre-FR/Operation-dressage-de-chien_portrait_w674.jpg

 

Il est évident que si on bat un chien, on engendre chez lui de la rancune et de la haine, et non de l'affection et de l'amitié, comme cela serait souhaitable.

 

On acquiert la confiance de son chien par les promenades qu'on fait avec lui, les repas qu'on lui donne, l'affection, la tendresse, l'amitié qu'on a à son égard, par toutes les petites attentions qu'on lui porte, comme le brosser et le peigner.

 

Si on commence tôt, lorsque l'animal est jeune, il aimera ces gestes et les considérera comme des marques d'affection.


On acquiert la confiance du chien en le flattant, en le caressant, en lui parlant, même s'il ne comprend pas.

 

Il réalise quand même que son maître s'occupe de lui, lui porte de l'attention.
C'est ce qui met le chien en confiance vis-à-vis son maître.

Nous avons déjà dit que le chien voit son maître, non pas comme un être humain, mais comme un de ses semblables, supérieur à lui.

 

On obtient donc l'autorité par l'éducation et par l'entraînement.

 

Si le chien sent qu'il est aimé, il sera porté à obéir plus facilement.


Le chien, par nature, aime l'homme.

 

Il se sent en sécurite en sa compagnie.

 

S'il est bien traité, il se soumettra.


Le maître affirmera son autorité s'il a confiance en lui-même, si le ton de sa voix est ferme, s'il ne trahit aucune peur, aucune crainte face au chien.

 

L'animal est très capable de sentir si son maître a peur de lui ou s'il a confiance en lui-même et cela aura beaucoup d'influence sur le comportement du chien.


Il perçoit par instinct l'assurance ou la faiblesse de son maître.

 

C'est une question de fermeté avant tout.

 

On obtient donc l'autorité par la compréhension, l'affection et la fermeté.

 

Le chien accepte son maître comme "chien-chef" lorsque celui-ci lui a prouvé sa supériorité.


http://chiens-et-chiots.info/Comportement-canin/Confiance-et-autorite.html

 

http://static.wamiz.fr/images/test/medium/chien-chef.jpg

 

Quelle autorité donner au chien?
Le chien a besoin d'un leader, d'un être rassurant et sécurisant sans rentrer dans l'autoritarisme. 
  
(Par Anne Marie d’Amico comportementaliste à LYON région Rhône-Alpes)
  Il est souvent très bon pour le chien familier d’avoir un leader.
Un meneur est un repère rassurant et sécurisant pour l’animal.
Mais attention pas de dictature !
Trop d’autorité et faire vivre son chien dans la terreur nuira à la construction d’une relation de confiance et harmonieuse entre l’animal et son maître.
Le chien obéit à vos désir parce qu’il le veut bien, et aussi s’il en retire du plaisir, mais pas seulement parce que vous êtes son meneur.
Un leader ne crie pas, il est sûr de lui et inspire la confiance.
Dans le monde des canidés, le réel dominant n’agresse pas, il est sûr de lui et un regard suffit à remettre les autres à leur place ! 
Une relation dominant /dominé n’aboutit à rien de bon, puisque le chien vit dans la crainte.
Ainsi, il ne pourra acquérir la confiance en lui et en vous qui lui faut pour devenir un chien complètement équilibré.
Il convient simplement de faire preuve de fermeté et non de violence, seulement lorsqu’il est nécessaire, et surtout de cohérence et de constance,
Ex : ne pas lui autoriser ce qui était interdit la veille.
Le leader décide des instants de jeux, des interactions…
Mais il respecte les besoins de son chien et ne néglige pas ce qu’il aime.
Il choisit seulement le moment. 
Très souvent l’animal est punit ou récompensé pour quelque chose qu’il n’a pas fait (c’est l’interprétation des maîtres), l’animal ne comprend donc pas et ne mémorise pas le bon comportement à adopter.
Le chien possède une mémoire associative, et vie dans le présent, il est donc complètement inutile de le punir même 2mn après le mauvais comportement effectué.
De même que les récompenses et félicitations… doivent se pratiquer à la seconde près, dès le bon comportement effectué, si l’on veut que l’animal enregistre ce qu’on lui demande.  
Aussi, il est très important qu’il est un lieu de couchage personnel, il lui permettra de comprendre plus facilement qu’il a une place bien à lui, claire et définie.  
Le chien a besoin de règles de vie pour trouver sa place au sein de la famille, il doit connaître le mot NON ! lorsque c'est nécessaire.
 Pour une relation harmonieuse basée sur la confiance mutuelle, il est nettement préférable de récompenser un bon comportement, plutôt que de punir un mauvais. 
Attention, car la violence physique et psychologique ne fait qu’installer l’anxiété de l’animal encore plus profondément, elle ne résoud absolument aucun problème, et éloigne la confiance.


http://www.comportementaliste-animaux.com/index.php/Rubrique-radio/Radio/Quelle-autorite-donner-au-chien.html

 

http://s3.e-monsite.com/2010/08/15/09/resize_550_550//5W2G8738.jpg

 

 

 

User d'autorité avec son chien, oui,
mais pourquoi ?
Par Danièle Mirat, comportementaliste
www.communicanis.com
 

Sans l’autorité et les qualités de constances et de cohérence qui vont avec, comment se faire respecter et donc obéir de son chien ?


Le risque le plus courant est de croire que l’on se fera mieux aimer de son compagnon si l’on est permissif avec lui.

 

Or, c’est d’autorité dont le chien a besoin.

 

Le laisser sans direction, sans marche à suivre, à décider lui-même de ce qu’il veut à la maison ou en promenade, n’est qu’irresponsable et néfaste pour tous.


Vouloir être celui qui décide ne peut être que le fait d’une personne avertie et avisée, constante et cohérente.


Comment espérer avoir l’obéissance de votre compagnon

 

En croyant qu’il vous comprend alors que vous-même vous interprétez ses comportements à tort ?

 

Ou sans lui accorder ni le temps ni la patience que nécessite tout apprentissage ?

 

Ou sans être cohérent, en interdisant par exemple aujourd’hui, ce qui était autorisé la veille ?

 

Ou sans être constant et proférant des ordres sans les pousser jusqu’au résultat escompté, et ou involontairement on lui apprend justement qu’il peut ne pas obéir !?

 

Ou en usant de la punition de manière inutile ou abusive ? (à ce sujet je vois des maîtres punir ou récompenser pour quelque chose que le chien n’a pas fait ; il ne peut pas comprendre qu’on l’agresse pour une « non action » !


Ou punir un chien qui se soumet: la posture de soumission chez le chien, étant entre congénères justement destinée à éviter les agressions !


Punir ne devrait jamais être rien d’autre qu’ignorer ou bouder son chien, sa plus grande joie étant l’attention de son maître)

Toutes ces conduites ne sont assurément pas celles de l'autorité et ne peuvent susciter chez l’animal que des comportements désordonnés.


Danièle Mirat (comportementaliste Homme/chien, Homme/chat)

e-mail : daniele.mirat@wanadoo.fr
www.communicanis.com

http://www.mere-nature.com/chien/comportement_chien/autorite.php

 

253981 10150216291683530 678143529 7044267 565323 n

Partager cet article
Repost0

commentaires