Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 19:56

 

Les habitants des bords du lac se sont pris d'affection pour un sanglier blanc.

 

Pour les chasseurs, il faut éliminer ce nuisible, fruit d'un croisement entre deux espèces.

 En cette période de chasse, le sort de Blanquette risque d'être vite scellé. Les habitants de Lacanau veulent la sauver. photo dr

En cette période de chasse, le sort de Blanquette risque d'être vite scellé.

Les habitants de Lacanau veulent la sauver. photo dr

Prénom, Blanquette.

 

Nom, Dugroin. Domicile : bords du lac du Moutchic, à Lacanau.

 

Particularité : être une laie blanche dont tout un quartier s'est pris d'affection.

 

Blanquette est arrivée dans la forêt au bout du jardin de Dominique Mugel un soir de mai, accompagnée d'un marcassin, blanc lui aussi.

 

Une surprise pour cette habitante de Lacanau, qui n'avait jamais vu de sanglier de la sorte à cet endroit, elle qui a pourtant passé tous les étés de son enfance à Lacanau et qui y vit à l'année dorénavant.

 

« Blanquette et son petit sont venus un soir, deux soirs, de plus en plus près du grillage qui sépare le jardin de la forêt. Et finalement, depuis presque cinq mois, ils viennent tous les soirs faire un tour par ici. »

 

Tout un symbole

 

Dans le quartier, la présence de l'animal n'est pas passée inaperçue.

 

« On est plusieurs maisons à avoir le jardin qui donne sur ce bout de forêt, du coup on connaît tous Blanquette Dugroin. On l'a appelée comme ça au bout de quelques semaines, parce qu'on s'habitue à sa présence tous les soirs. Elle ne fait aucun dégât, et nous, on lui a juste mis un seau d'eau. Au début, elle n'arrivait pas vraiment à boire dedans, son petit non plus. Mais maintenant ils y arrivent sans problème ! C'est beau à voir l'évolution, surtout du marcassin. »


Ces sangliers se fondent dans le paysage et sont maintenant les mascottes du coin.

 

« On ne veut pas qu'ils s'habituent à nous, il faut qu'ils restent sauvages. Mais c'est vrai que maintenant, on y est tous attachés et on voudrait les protéger. »


Une période dangereuse

Difficile de sauver les sangliers stars à cette période de l'année.

 

La chasse a repris, les battues s'enchaînent, et Blanquette, même si elle reste sauvage, s'est tout de même accommodée de la présence humaine et n'est plus aussi craintive.

 

« C'est justement ce qu'on ne voulait pas, qu'elle s'habitue à l'homme et s'approche des chasseurs. Mais c'est quand même un peu arrivé. On voudrait donc lancer un appel aux chasseurs : ne tuez pas Blanquette ! Un sanglier blanc, c'est rare. Il faut la préserver. »

 

L'histoire aurait pu être belle et se terminer par le sauvetage de Blanquette. Mais pour les chasseurs, malheureusement, la blancheur de la laie pourrait causer son malheur.


Des chasseurs à cran

« Les sangliers blancs c'est une pollution ! Ils proviennent d'un croisement entre un sanglier normal et un cochon. Ça vient de gens qui ont des cochons en élevage, des cochons qui s'enfuient. Après ils se reproduisent et ça donne des espèces hybrides. La seule solution, c'est d'éliminer ces animaux qui ne sont pas conformes aux standards, pour éviter qu'ils y en aient trop et qu'ils contaminent les sangliers de race pure », explique Claude Dalier, président de l'association départementale des chasseurs de grand gibier.


Même réaction pour Jean-François Bourron, président de l'ACCA de Lacanau.

 

« Ces sangliers blancs, il faut les sortir pour pas qu'ils se reproduisent. L'an dernier, on en a déjà tué deux à Lacanau. C'était aussi arrivé avec des chevreuils blancs, qu'il a fallu éliminer parce qu'ils étaient devenus très nombreux. »


La chasse au sanglier n'est, de plus, pas limitée : ils sont trop nombreux et causent beaucoup trop de dégâts.

 

« Les sangliers, on a l'ordre d'en tuer le plus possible. Ils sont en surpopulation, provoquent de nombreux accidents et attaquent les autres animaux comme les chevreuils, qui eux sont en train de disparaître, en tout cas à Lacanau » précise Jean-François Bourron.


Blanquette est en grand danger.

 

Et si la seule solution était finalement de l'adopter ?


Maud Rieu

http://www.sudouest.fr/2011/09/19/blanquette-la-laie-une-mascotte-en-danger-503278-2921.php

Partager cet article

Repost 0
Published by labrajack - dans Chasse.
commenter cet article

commentaires