Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Profil

  • labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» 
 PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique )
https://www.facebook.com/labrajack
  • «Sauver un animal ne changera pas le monde. Mais pour cet animal, le monde changera pour toujours.» PrésidentAssociation "Petit Mouton noir" (Voir Rubrique ) https://www.facebook.com/labrajack

Recherche

Archives

27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 18:56

 

Daya hier dans le jardin de sa maison à Albi avec son maître, Cédric Mouthon./Photo DDM, Jean-Marie Lamboley
Daya hier dans le jardin de sa maison à Albi avec son maître, Cédric Mouthon./Photo DDM, Jean-Marie Lamboley
Daya hier dans le jardin de sa maison à Albi avec son maître, Cédric Mouthon./Photo DDM, Jean-Marie Lamboley

Aveugle et amputée mais vivante, la chienne Daya a retrouvé la maison de ses maîtres à Albi.

 

Le 7 juin, en grattant la terre dans le jardin, elle avait sauté sur un explosif. Son maître rassure: «Elle va mieux!»


« On ne regrette pas de l'avoir sauvée. On fera tout pour qu'elle recouvre la vue. »

 

Le matin du mardi 7 juin, dans le jardin de sa maison, rue Hippolyte-Taine à Albi, en grattant la terre avec la patte, la chienne Daya sautait sur un mystérieux explosif.

 

Ses maîtres attendent maintenant les résultats de l'enquête menée par le commissariat d'Albi.

 

« Nous avons porté plainte contre X », indique le propriétaire, Cédric Mouthon.


Daya, elle, a réintégré le domicile familial.

 

Elle conserve de multiples séquelles, mais « elle va beaucoup mieux », dit son maître, qui rassure les innombrables lecteurs qui s'inquiètent de l'état de santé de sa chienne.

 

« Seul le bout de la patte gauche était arraché par l'explosion, mais il a fallu l'amputer jusqu'à l'épaule. Chez les chiens, on ne conserve pas de moignon, qui pourrait les gêner en courant et en se couchant. L'œil droit a été énucléé. Spécialiste d'ophtalmologie animale à l'école vétérinaire de Toulouse, le professeur Alain Régnier a complètement remanié la cornée ulcérée de l'œil gauche. Huit étudiants l'entouraient, c'était un vrai phénomène ! Le professeur a placé un bio-implant, qui donne à Daya un œil bleu. Si la cornée se cicatrise, il fera une greffe. Daya a une chance de revoir. L'œil est bon. Seule la cornée est abîmée. Daya souffrait en plus d'une fente labiale à la gueule et avait la truffe brûlée par le souffle. Elle a subi plus de points de suture en une fois que moi dans toute ma vie, et pourtant, j'en ai eu ! », dit Cédric Mouthon, 33 ans, joueur de rugby amateur, depuis trois saisons au Saint-Juéry olympique (SJO).

« Handicapée mais gentille »

Dans la vie kiné à Albi, il apprend « la réorientation » à sa chienne.

 

On connaît les chiens d'aveugle, lui est plutôt par la force des choses un homme pour chien aveugle.

 

« On guide Daya à la voix, mais l'écho la trompe à l'intérieur de la maison.

 

Quand on l'appelle, elle va vers le mur, en direction de l'écho, et elle se coince en passant les portes. Mais elle commence à se repérer. Dans le jardin, elle se fie à l'odorat, par exemple la senteur du romarin ! »


Les vétérinaires avaient demandé au préalable à Cédric «si ça ne le dérangeait pas d'avoir un chien handicapé ».

 

Il avait répondu non, d'autant que cette femelle labrador mâtinée de boxer âgée de trois ans « est toujours aussi gentille. À la clinique, elle geignait sans arrêt. Elle a arrêté dès qu'elle est revenue à la maison. »

 

L'assurance ayant refusé d'endosser la dépense, « dans la mesure où ce n'est pas une personne et où le cas n'est pas prévu », Cédric a dû payer les frais, 1 600 € pour l'instant.

 

« Plusieurs de vos lecteurs m'ont écrit des lettres d'encouragement. Une dame avait même joint un don de 20€. C'est très sympa ! »

 

L'émotion extrême - « ça, oui, on en n'a pas manqué ! »- a peut-être hâté la naissance en avance de Gaspard, fils de Cédric et Carole.

 

« Il est venu au monde mardi 21 juin. Les mardis se suivent et ne se ressemblent pas ! », dit Cédric, qui n'a pas perdu le sourire.

 

La mère de famille est revenue de la maternité samedi 25 juin avec le bébé.

 

Une arrivée saluée à sa manière par Daya, qui, dans une démonstration d'amour, a aussitôt fait fête à sa maîtresse.

http://www.ladepeche.fr/article/2011/06/27/1116167-la-chienne-revit-apres-l-explosion.html#xtor=EPR-1

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alienor 27/06/2011 20:10


très belle histoire..................un explosif dans le jardin !